Espace intérieur

Papier porcelaine, bandes de gaze, chromos, métal et textile • 2011/2012

L’interdiction de pénétrer notre espace intérieur marque la conscience des limites et souligne l’importance de les définir dans une volonté de différenciation et d’individualité.

Définir son espace intérieur c’est partir à la conquête de soi, c’est revendiquer un espace intime, impalpable, interne dont la conscience permet alors la relation au sensible, au monde, à l’autre. Affirmer les limites de son espace intérieur n’interdit pas la relation à l’autre, mais la définit et la rend possible.

« La maison est notre coin du monde, le non-moi qui protège le moi… L’être abrité sensibilise les limites de son abri. »
Gaston Bachelard, La poétique de l’espace.