Topographies intérieures

« Topographies intérieures », céramique (porcelaine émaillée) 2018

Réalisé en résidence Jingdezhen, Chine

Travail constitué d’une accumulation de plus de 150 petites pièces en porcelaine aux formes cellulaires, ovoïdes, irrégulières, dans lesquelles poussent des matières organiques.  Déclinaison de roses et rouges pour ces fleurs de chair qui se répandent et affichent leur beauté cachée. Le dedans montre son revers et sa poésie vivante.

Ces matières organiques sont réalisées à partir d’empreintes de fruits et légumes chinois pour leurs formes et matières parfois improbables.

Ce travail ne représente pas une ou des parties de corps indentifiables et pourtant, les empreintes, la couleur, évoquent des paysages organiques.

Ce travail en série est  l’expression du mouvement, de la vie qui se multiplie, prolifère.

On n’est pas  dans l’écorché, la putréfaction ou la vanité mais bien dans une célébration du mécanisme vivant et de sa poésie. Représenter le vivant par le vivant, ce travail organique de prélèvements végétaux locaux évoquent le corps comme représentation mais aussi corps physique, de l’artiste elle même, en déplacement, en mouvement, en voyage, faisant empreinte de son passage en Chine.

Ce travail est ouvert et envisagé à plus long terme  sur d’autres déplacements.

 

Inspiration chinoise :